Derniers jours
pour savourer les mûres

Et ceux qui n’aiment pas ce fruit, peuvent toujours tresser des paniers avec les branches de l’arbuste…

Appuyez ici pour une ambiance sonore

Vivace à longues tiges flexibles munies d'aiguillons, la ronce (qui porte les mûres) est de la famille des rosiers.

La mûre est le fruit sauvage le plus cueilli en Europe.

Depuis les temps anciens, feuilles et fruits peuvent être utilisés comme médication contre hémorragies ou diarrhées.

Les feuilles, riches en vitamines B et C, contiennent également des tanins qui leur donnent des propriétés antibactériennes.

Au Moyen Age, Hildegarde von Bingen conseille les feuilles contre les hémorroïdes.

L'infusion des feuilles de mûres était également recommandée contre les refroidissements et la toux.

Les jeunes feuilles, fines et tendres, une fois séchées et fermentées servent à préparer un breuvage voisin du thé.

Boisson sans théine.

Les fleurs blanches en grappe sont comestibles. Mais cela ne vaut pas les jolis fruits noirs qui font d'excellents desserts, gelées ou sirops.

En France, dans la région d'Angers, on en fait une excellente liqueur.

Baba à la liqueur de mûres

  • 300g de farine T55
  • 45g de lait tiède
  • 8g de levure de boulanger
  • 2 gros œufs (+\-120g)
  • 5g de sel
  • 20g de sucre
  • 120g de beurre mou
  • 100g de liqueur de mûres
  • 750g d'eau
  • 300g de sucre de cannes
  • 50cl de crème fraîche

Mélangez tous les ingrédients, sauf le beurre.

Ajoutez le beurre mou et pétrissez pour obtenir une pâte lisse qui ne colle pas.

Laissez lever une heure.

Formez de petites boules que vous trouez en leur centre.

Disposez dans des moules à baba graissés.

Laissez lever 30min.

Cuire à 170°C durant 20min.

Confectionnez un sirop avec le sucre de cannes et l'eau, ensuite ajoutez la liqueur de mûres.

Trempez les babas froids dans le liquide chaud.

Mettez à refroidir au réfrigérateur.

Confectionnez une chantilly (peu sucrée) et garnissez les babas froids de crème.

Décorez avec quelques mûres fraîches.

Les rameaux ligneux du roncier sont débarrassés de leurs aiguillons, puis fendus pour en faire des éclisses.

Cela sert notamment à attacher les vignes ou tresser des corbeilles.

En Angleterre, on prétendait que passer neuf fois sous une arche de ronces faisait disparaître les rhumatismes. Au Luxembourg, on faisait franchir l'arche de ronces à un enfant qui tardait à marcher.

Selon une légende bretonne, dans les ronces se trouve l’âme d’anciens aubergistes qui firent crédit à tant de monde qu'ils moururent dans la misère. Depuis ces malheureux esprits s’accrochent aux gens avec leur aiguillons en espérant être enfin payés...

Stéphane Meyer

Diplômé de l'Ecole hôtelière de Strasbourg, Stéphane Meyer a travaillé dans différents restaurants du Grand-Duché dont le restaurant privé d'une grande banque. Voilà trois ans, il a décidé de dédier plus de temps à sa famille et donner un nouveau sens à sa vie. Depuis, il partage notamment ses connaissances des plantes sauvages et ses recettes à travers des cours, soit en lycées, à l'école primaire Eis Schoul ou au sein de TERRA.